Tests & Méthodes

Tests & Méthodes

Stimuli en libre accès pour la conception de masqueurs multi-voix

Introduction

Des enregistrements de qualité de différents intervenants (8 hommes et 8 femmes) sont téléchargeables et utilisables gratuitement. Ces enregistrements sont lissés à une puissance RMS équivalente, mais ne présentent pas une forme spectrale standard. Les méthodes d'enregistrement et de montage sont décrites dans la présente section.
En savoir plus...

Fonctions HRTF pour les modèles BTE, ITE, ITC, CIC et IIC

Introduction

Des fonctions HRTF (Head-Related Transfer Function) sont désormais disponibles, pour usage général, sur cinq modèles différents d'aides auditives (BTE, ITE, ITC, CIC et IIC). Ces données comprennent également, à titre indicatif, une fonction HRTF en configuration avec méat obstrué, qui est pratique courante dans les applications étrangères aux aides auditives (Moller, 1992). Les fonctions HRTF désignent les informations géodépendantes concernant les sources sonores utilisées par le cerveau. Ces données sont précieuses pour les concepteurs d'aides auditives et d'algorithmes de traitement du signal à cette fin.
En savoir plus...

Niveaux de bruit acceptables (ANL = Acceptable Noise Level)

Introduction

Tester les niveaux de bruit acceptables revient à mesurer la quantité de bruit de fond qu’une personne est prête à accepter1. Ces dernières années, ce test ANL a suscité l'intérêt des chercheurs et des audioprothésistes car il est identifié, dans 85 % des cas, les personnes pour lesquelles les aides auditives seront bénéfiques2. Outre le fait d’être un outil de conseil, ce résultat laisse entendre que comprendre pourquoi le bruit acceptable diffère d’une personne à une autre, c’est comprendre pourquoi l’appareillage d’un patient réussit (ou échoue). La réponse à cette question permettrait de personnaliser les solutions auditives et d’en améliorer le pronostic.
En savoir plus...

Test HINT (Test de l’audition dans le bruit)

Introduction

Une mauvaise intelligibilité vocale dans le bruit est l’un des symptômes les plus fréquemment mentionnés par les patients aux audioprothésistes (Kochki, 2002). Les micros directionnels constituent une solution éprouvée à ce problème (Ricketts, 2001). De ce fait, la présence d'un micro directionnel efficace constitue un élément important de la conception des aides auditives actuelles. C’est pourquoi Starkey évalue l’avantage en termes de reconnaissance vocale dans le bruit de toutes ses nouvelles solutions auditives. Le test HINT (Hearing in Noise Test) est un exemple de test standardisé d'évaluation de la reconnaissance vocale dans le bruit (Nilsson et al., 1994). Il est systématiquement administré dans le cadre de la batterie d’outils de validation clinique de Starkey. En savoir plus...

Gain stable maximal

Contexte

Les mesures du gain d’insertion stable maximal (MSG) sont utiles parce qu’elles rendent compte de l’efficacité de l’algorithme d'annulation des larsens d'une aide auditive ainsi que de la qualité de la conception mécanique de l'appareil.
En savoir plus...

Gain stable ajouté

Contexte

Le gain stable ajouté (ASG) est la différence entre le gain stable maximal (MSIG) d’une aide auditive dont l’algorithme d’annulation de larsen est désactivé et celui d’une aide auditive dont l’algorithme d’annulation de larsen est activé. En d’autres termes, il s’agit du gain supplémentaire dont dispose la personne appareillée quand l’algorithme d’annulation de larsen de son aide auditive est activé. Le MSIG est la quantité de gain la plus élevée possible d’une aide auditive sans larsen audible ou dégradation de la qualité sonore due à un effet larsen (Johnson et al., 2007 ; Ricketts et al., 2008). Pour accéder à une définition approfondie et une présentation de la mesure du MSIG, cliquez sur le lien ci-dessous.
En savoir plus...

Indice de directivité

Contexte

Indice de directivité (ID) et mesures polaires

On appelle indice de directivité (ID) d’un réseau de micros directionnels le rapport entre la sortie micro d’une source sonore positionnée directement devant le réseau de micros et la sortie de ce réseau mesurée dans un champ sonore diffus de même puissance acoustique totale. Un champ sonore est dit diffus quand la distribution statistique de l'énergie sonore est uniforme dans tout le champ sonore et que la distribution des directions de propagation des ondes est aléatoire. Cette définition de l’ID d’un champ diffus constitue un idéal théorique, mais il est aussi possible de calculer une mesure représentative en champ libre à l’aide d’une chambre anéchoïque et d’un seul haut-parleur. La méthodologie de cette approche est décrite ci-dessous. Il est utile de connaître l'ID d'un micro directionnel parce que cette information peut être interprétée comme une estimation de l’amélioration du rapport signal-bruit ambiant effectif quand le micro directionnel est actif. On peut raisonnablement supposer que, dans de nombreuses situations d’écoute dans le bruit, l’augmentation de l’ID d’un micro directionnel améliorera le rapport signal-bruit et entraînera une amélioration de l’intelligibilité vocale et du confort pour l’auditeur.
En savoir plus...

Bruit d’entrée équivalent

Contexte

Le bruit d’entrée équivalent (EIN) d’une aide auditive est le niveau de bruit d’entrée environnemental requis pour produire une tension de sortie identique à la tension du bruit interne de l’appareil. Si l’EIN de l’aide auditive est trop élevé, la personne pourra entendre le bruit à des seuils modérés.
En savoir plus...

Résistance à l’humidité

Aperçu

L’exposition à l’humidité, à la cire et à d’autres corps étrangers dégrade la performance des aides auditives au fil du temps. Le problème risque d’être exacerbé chez les patients menant une vie très active (« baby-boomers » et enfants, par exemple).
En savoir plus...

Nous contacter

N'hésitez pas à nous contacter pour nous poser vos questions.

Les preuves Starkey

Le blog des études cliniques

Articles scientifiques

Synthèse de la recherche

Tests & Méthodes